Un Leader Des Energies Renouvelables

Depuis l’élection du président Macky Sall en 2012, le Sénégal a opéré un changement radical conformément à sa vision du secteur de l’énergie. Reconnaissant l’importance de l’indépendance et de la stabilité énergétiques, le leadership s’est engagé à concevoir une stratégie énergétique diversifiée, comptant sur différentes sources pour constituer son mix énergétique.

Le Sénégal a donné la priorité au développement de son utilisation du secteur des énergies renouvelables, car le pays dispose d’un énorme potentiel en énergie solaire et éolienne. Le potentiel solaire est en partie exploité par l’introduction de la technologie photovoltaïque (PV) et un certain nombre de projets ont été dirigés en utilisant l’énergie éolienne pour l’électrification rurale.

Un certain nombre de programmes, principalement PV, ont été déployés au Sénégal au cours de la dernière décennie et les efforts du gouvernement portent leurs fruits. Pour promouvoir les énergies renouvelables, le gouvernement a exempté tous les éclairages à énergie solaire, les pompes à eau et les kits de chauffage de l’eau des douanes, des taxes et de la taxe sur la valeur ajoutée.

Le programme « Un toit, un panneau », introduit sous l’administration précédente, se concentre sur les zones urbaines et vise à encourager les ménages à réduire leurs factures d’électricité.

Sa version rurale, « Une boîte, Un panneau », se concentre sur les zones rurales éloignées du réseau électrique. Le plan d’électrification rurale du Sénégal a déjà donné un coup de pouce à l’industrie ; le pays compte désormais plus de 60 entreprises privées qui se concentrent principalement sur la commercialisation de technologies solaires importées.

En 2018, le président Macky Sall a inauguré la plus grande centrale solaire en Afrique de l’Ouest, Senergy 2, qui dispose d’une capacité de 20 mégawatts (MW), livrée par 75000 panneaux photovoltaïques et vise à fournir de l’électricité à 160.000 personnes. Depuis lors, le Sénégal a inauguré trois nouvelles usines : Senergy (30MW), Ten Merina (30MW) et Malicounda (22MW).

Par ailleurs, la société française Engie, avec son partenaire Meridiam et le fonds souverain Fonsis, a construit deux nouvelles centrales solaires dans le pays, d’une capacité de 20 MW chacune. Les deux centrales font partie de l’initiative Scaling Solar de la Banque mondiale, qui vise à débloquer des investissements privés sur les marchés de l’énergie solaire. Le programme «one stop shop » vise à rendre opérationnels dans les deux ans et à des tarifs compétitifs les projets solaires connectés au réseau, financés par le secteur privé.